Créer un site internet

Questionnaire

Pour répondre à la bêtise bourgeoise parisienne (dont je me moque éperdument), voici un questionnaire "sérum de vérité" :

 

Suis-je un garçon ?

Non, je suis une fille dans un corps de garçon.

Suis-je homosexuel?

De facto, oui mais en fait j'aime les garçons parce que je suis une fille et que je recherche un Père idéal.

Suis-je musulman ?

Non, et ce depuis mon enfance. Je suis plus attiré par les idées de Crowley et La Vey sans y souscrire totalement, donc cela fait sans doute de moi un "sataniste" athée car pour moi ni Dieu, ni le Diable n'existent. Je suis mon propre Dieu et min propre Diable 

Est-ce que j'aime les femmes?

Dans l'ensemble, non car elles sont fourbes, manipulatrices et fausses, mais il y a des exceptions. Les pires femmes que j'ai pu connaître sont les psychologues et les assistantes sociales. Ce sont des hypocrites et des idiotes. Pour elles, tout homme avec un prénom arabe est un musulman sectaire.

Les femmes qui sortent du lot sont celles qui travaillent dans l'enseignement, la justice, la police. Elles ont plus de droiture.

Est-ce que j'aime les hommes?

Pour la plupart, ce sont des mufles, des êtres vulgaires, qui ne s'intéressent qu'à leurs muscles et à leur pénis. C'est ainsi que les femmes françaises les manipulent, font des enfants, les accusent de pédophilie, divorcent et demandent des pensions alimentaires. Il y a peu d'hommes intelligents. 

Les hommes les plus imbus d'eux-mêmes travaillent dans la police, le sport ou deviennent homosexuels tout en prétendant ne pas l'être. 

Est-ce que j'aime la France ?

Absolument pas, c'est un pays arriéré de crétins débilitants. D'ailleurs, crétin et chrétien ont la même étymologie. Le Français n'est absolument pas franc, il cherche sans cesse à arnaquer autrui.

La France aime la vulgarité, le fameux "esprit gaulois" d'où l'intérêt pour des bimbos siliconées stupides et se pique de gastronomie : vins rouges de pochetrons, fromages répugnants, ou cuisine de chefs où il n'y a rien dans l'assiette. Fumisterie.

Aucune liberté d'expression si ce n'est celle de louer la doxa et l'opinion du café de comptoir.

Sans intérêt.

L'Algérie est une dictature sans nom.

J'ai toujours préféré les pays anglo-saxons (intérêt pour la musique pop rock et le cinéma qui est autre chose que le film français ou les acteurs ont deux expressions au visage).

Les pays germaniques et scandinaves mont toujours beaucoup appris, ils sont réellement en avance.

J'ai une admiration sans borne pour la Chine et le Japon, où tradition et modernité se sont toujours alliées.

L'Inde est un pays qui m'effraie.

Les Slaves sont méfiants, mais les plus beaux hommes de la Terre sont Tchèques.

Si je devais choisir, je vivrmais aux États-Unis, soit en Californie (Los Angeles ou San Francisco, la ville de tous les droits gays) ou à la Nouvelle-Orléans, ne serait-ce que pour enregistrer The rise and fall of Brian Vane avec Trent Reznor.

Est-ce que j'aime ma vie actuelle ?

Pas vraiment, j'oscille entre résignation car je dois travailler dans une administration et velléités d'indépendance artistique.

Est-ce que j'aime l'argent ?

Absolument, mais je méprise les bobos et les philistins qui se piquent d'art. Je suis diaboliquement matérialiste.

Suis-je de Droite ou de Gauche?

Les gens de Gauche ne pensent qu'à recueillir les suffrages des minorités ethniques. La Droite se dit libérale tout en sachant pertinemment que seule la bourgeoisie peut se le permettre.

Moi, au contraire, je suis un véritable libéraliste à l'américaine.

Suis-je dépressif ?

Probablement, comme nombre d'artistes, intellectuels ou chefs d'entreprise. Même Madonna a eu des phases de dépression. 

Pourrais-je me suicider?

Probablement, car vivre en France m'est insupportable. J'ai déjà essayé de mettre fin à mes jours, cela n'a pas fonctionné. Je pense comme les stoïciens qu'il vaut mieux mettre fin à ses jours que de subir des humiliations permanentes. C'est mourir dans la dignité. S'en aller quand il le faut. Se respecter.

Pourtant actuellement, je n'en ai pas le désir.